• Karine Chossinand

Les 6 challenges majeurs rencontrés par les soignants

Mis à jour : avr. 27

La communication, un élément essentiel en santé

Avril 2021

A l’heure actuelle, des cadres de santé et médecins se retrouvent à la tête d’équipes faisant d’eux, non pas des soignants exclusifs, mais bien des « soignants et médecins managers ». En effet, nos médecins et soignants cadres, malgré leur formation, traversent des périodes intenses dans leurs fonctions. Certaines problématiques rencontrées occasionnent des tensions, du stress de longue durée voire des essoufflements et burn-outs.


Les « soignants et médecins managers » doivent à l’évidence faire face à de nombreux challenges pour lesquels ils n’ont pas spécifiquement été formés. Cette lacune a un impact direct sur la communication et le bien-être au sein de leur équipe, de surcroît en période de crise sanitaire.

En effet, avoir une mauvaise communication managériale, sans y remédier, n’est pas sans conséquences sur l’environnement de travail. Cela peut provoquer une baisse d’épanouissement, d’efficience, d’engagement, de relation et de soutien entre les membres d’équipe. En 2020, 49% des médecins hospitaliers, 57% des urgentistes et 52% des internes des hôpitaux se déclarent en situation de burn-out. Si cette situation perdure, on peut également observer dans les structures de soins, des états tels que l’essoufflement, le burn-out et la maladie chronique qui font augmenter le taux d’absentéisme.


De plus, les médecins, les cadres et leurs collaborateurs ne pourront pas garantir la même qualité de soins auprès des patients, du fait de leur exposition prolongée au stress et à la fatigue. D’ailleurs, 57% des infirmiers salariés estiment ne pas disposer du temps nécessaire pour prendre en charge les patients. Ces mêmes patients seront donc soignés dans un climat potentiellement dégradé. C'est-à-dire qu'ils ne bénéficieront pas forcément du même savoir-être fourni qu’à l’accoutumée à cause de la pression et de la souffrance du corps médical et paramédical.

Ceci est, in fine, un schéma peu constructif pour les cadres de santé, les soignants et les patients menant pour 40% des soignants à imaginer un changement de métier dans 5 ans.


Les 6 challenges majeurs rencontrés par les soignants


  • Être excellent soignant sans pour autant être bon manager.

Cela est dû à un manque d’outils managériaux mis à leur disposition. En effet, 46% d’entre eux estiment ne pas être pas assez formés et accompagnés pour affronter ces difficultés.

  • Avoir de bonnes compétences en communication mais manquer de temps.

Les réunions pluridisciplinaires, les vacations, les déplacements, les consultations s’enchaînent. Les sollicitations répétées des cadres et médecins par les collaborateurs moins expérimentés ou requérant leur avis ralentissent l’exécution du soin ou sa qualité. Il n’est pas rare d'entendre les patients dire “c’est l’usine ici”, …”on m’a considéré comme un bout de viande là-bas”...

  • Avoir un leadership peu développé ou peu assumé.

Ne pas savoir développer ou contrôler son leadership entraîne généralement deux cas de figures : Dans le premier cas, le cadre de santé peut avoir tendance à combler ce manque avec des décisions arbitraires et en haussant le ton. Dans le second cas, le cadre de santé peut au contraire se mettre en retrait et laisser ses collaborateurs prendre le dessus en le déstabilisant encore davantage.

  • Manquer d’empathie vis-à-vis des collaborateurs ou des équipes.

Dans certaines situations le cadre de santé peut être amené à ne pas prendre assez de recul afin de comprendre l’état d’esprit dans lequel est son collaborateur. En effet, 46% d’entre eux pointent le manque d'accompagnement de leur manager.

  • Créer une organisation de travail peu équilibrée.

Un environnement de travail avec un cadre trop strict peut avoir des conséquences sur les collaborateurs car ils peuvent se sentir infantilisés et sans possibilité de s’exprimer. Au contraire, des collaborateurs avec trop de libertés peuvent être livrés à eux-mêmes et avoir l’impression d’être délaissés ou peu dignes de confiance.

  • Ne pas avoir développé une cohésion d’équipe solide.

Pour un manager, il est primordial d’instaurer une cohésion d’équipe. En 2018, il a été trouvé que 79% des collaborateurs français valorisent plus l’ambiance dans l'entreprise que le salaire. Une équipe sans cohésion engendre une communication déficiente, un manque de confiance, des rivalités, des conflits et un climat pesant. De ce fait, une absence de cohésion réduit donc les performances de l’équipe.


Du vécu

Mathilde, 26 ans, soignante en milieu hospitalier public, n’arrive plus à gérer la pression. Malgré son organisation, elle est dépassée par les évènements. De plus, elle est dans l’incapacité d’en faire part à son cadre de santé très sollicité et ayant d’autres priorités qui semblent, à Mathilde, plus importantes. Mathilde et son référent se trouvent dans une situation complexe où la communication est coupée car Mathilde ne sait pas mettre en avant sa problématique et son cadre de santé est beaucoup trop sollicité par ailleurs. Le manque de communication est présent des deux côtés. D’un côté, l’une n’a pas les outils nécessaires pour communiquer avec son cadre de santé. De l’autre côté, le cadre n’a peut-être pas été formé au poste de manager. Il n’a peut-être pas en sa possession des outils de management et n’est pas forcément sensibilisé aux besoins de ses collaborateurs. Une fois ces outils apportés, Mathilde sera en capacité de faire part de ses problèmes à son cadre de santé; et ce dernier sera en capacité de l’écouter et de répondre à ses besoins. Par extension, il le sera également pour tous ses autres collaborateurs.

Pour en savoir plus sur la communication en interne et sur les outils de management en santé, vous pouvez consulter cette formation.